Warning: getimagesize(): https:// wrapper is disabled in the server configuration by allow_url_fopen=0 in /home/clients/a6c3c57a665866ae3e920cf924f9d042/web/wp-content/plugins/wp-open-graph/output.class.php on line 308

Warning: getimagesize(https://www.mamandeteste.com/wp-content/uploads/2017/07/Troisieme-trimestre.jpg): failed to open stream: no suitable wrapper could be found in /home/clients/a6c3c57a665866ae3e920cf924f9d042/web/wp-content/plugins/wp-open-graph/output.class.php on line 308
Coups de Gueule & Bonne Humeur Enfants & Famille

Mon troisième trimestre de grossesse… ou la complainte du cachalot…

19 juillet 2017
troisieme trimestre de grossesse maman deteste blog

J’ai chauuuuuuuuud! J’en ai marre! Sortez-moi ce bébé de là!

39 semaines de grossesse et je suis toujours là. Pas une contraction à l’horizon. Pourtant j’étais certaine que j’accoucherais plus tôt cette fois-ci, contrairement à la première fois où j’avais accouché une semaine après terme…Ben mon radar est foireux…on dirait que ce bébé va être ponctuel!

Je sais que ce bébé va me manquer quand je ne l’aurai plus dans le ventre…même si il sera alors dans mes bras. J’aime le sentir en  moi, le sentir bouger. J’aime porter la vie. J’aime l’imaginer en train de se développer. Voir son évolution à chaque échographie. Et durant toute cette grossesse, j’ai adoré voir mon corps se transformer, et ce sentiment tellement spécial de se dire qu’on crée la vie une nouvelle fois.

Mais bordel là c’est long! J’en ai marre. C’est à la fois une fatigue physique, mais également psychologique.

D’une part, j’ai du mal à me déplacer, je me fatigue vite, je dors mal, je me cogne le ventre partout (visiblement je n’ai pas encore intégré mes nouvelles dimensions…). J’ai vraiment hâte de retrouver ma mobilité, de pouvoir me baisser, me laver les pieds correctement (!), serrer Numéro 1 tout contre mon coeur sans ce gros bidon entre nous, arrêter d’aller aux toilettes 1000 fois par jour! En fait, je crois que je suis frustrée par ce manque de mobilité qui réduit mes capacités physiques et qui m’empêche de faire les choses comme d’habitude.

Je suis en arrêt de travail depuis 1 mois, et je n’ai pas l’impression d’avoir récupéré physiquement. Même si l’Homme s’occupe de tout à la maison, et en particulier de Numéro 1, cette deuxième grossesse est quand même éreintante. J’ai la chance d’avoir de l’aide des grands-parents également, mais un 3 ans c’est vif…une après-midi seule avec mon nain et je suis rétamée!

Et puis j’ai aussi l’impression que mon corps n’encaisse pas aussi bien que la première fois. C’est bizarre, je ne suis pourtant pas si vieille hein… Mes deux grossesses se sont pourtant déroulées sans aucun problème. Mis à part tous les « petits maux » normaux dont je me suis plainte ici, je n’ai jamais eu quelque chose de grave, je ne suis jamais allée consulter en urgence, je n’ai jamais dû rester alitée, etc. Malgré tout, tout est plus difficile.

Et puis il y a cette attente. Même si on se pose 1000 questions sur cette nouvelle vie à quatre qui nous attend, je crois qu’on se sent beaucoup plus « prêts » que la première fois. On a hâte de démarrer ce nouveau chapitre de notre vie, de rencontrer notre crevette, et on s’impatiente.

Je dois t’avouer que je flippe quand même à l’approche de la délivrance. J’aimerais vraiment avoir une voie basse pour ce deuxième accouchement. Mon gynéco n’y voyait aucun inconvénient après ma première césarienne pratiquée en urgences. Mais après 8 mois et demi la tête en bas, Numéro 2 nous a fait une petite frayeur, en décidant soudainement de se mettre en siège. C’est un bébé qui bouge énormément, et je suspectais déjà qu’il nous avait fait un 360° en sentant ses petites séances de freestyle quotidiennes.
Mon gynéco n’opérant plus, il fallait donc qu’un médecin de la clinique où je suis inscrite accepte de pratiquer un accouchement en siège après une césarienne. Mon médecin avait donc prévu d’en parler avec ses collègues lors de leur réunion hebdomadaire, afin d’envisager un plan B pour le cas où le bébé ne se retournerait pas de lui-même.
De mon côté, je me suis inscrite directement pour une séance d’acupuncture avec les sage-femmes de la clinique, car il paraît que c’est une méthode qui donne de bons résultats pour faire se retourner bébé. Rendez-vous pris la semaine suivante, la sage-femme me palpe le ventre avant de me poser ses petites aiguilles, et là elle me dit « ah mais ce bébé il n’est pas en siège madame, il a la tête en bas! ». Et en effet, Numéro 2 s’est retourné de lui-même dans l’intervalle…

Pfff….il nous aura bien fait flipper ce bébé. En attendant, je continue mes séances d’acupuncture pour préparer mon corps à l’accouchement, en espérant que bébé reste dans la bonne position jusqu’à la fin. Fingers crossed!

A la maison tout est prêt ou presque. Numéro 2 a hérité de la chambre de son grand-frère. On a remonté les articles de puériculture de la cave et lavé toutes les petites affaires. Très peu de dépenses pour cette deuxième naissance du coup. J’avais donné tous les vêtements premier âge à des amies, donc j’ai seulement racheté quelques pyjamas et bodys. Mais étant donné qu’on ne souhaite pas connaître le sexe du bébé en avance, j’ai acheté très peu de choses. Car les magasins sont toujours à la traîne, et franchement c’est très difficile de trouver des vêtements qui ne soient pas genrés! Et puis avec une naissance fin juillet, et étant donné la météo estivale de ces dernières semaines, je doute que Numéro 2 porte beaucoup de vêtements le premier mois…

L’Homme et Numéro 1 commencent également à trouver le temps long. Concernant L’Homme, je crois qu’il en a surtout marre de supporter mes humeurs et plaintes de femme enceinte. Depuis plus de 9 mois, il est d’accord avec moi tout le temps. Il ne me contredit jamais… il semblerait que ce soit trop risqué. Il est aux petits soins, il s’occupe de tout à la maison et remplit même le congélateur de glaces pour mes envies du soir. Il a vachement bien appris de ma première grossesse… Mais je le soupçonne de ne pas faire tout cela gratuitement et de tenir une liste secrète…je sens que je vais le payer sévère après avoir pondu!
Il a également fait le plein à la voiture et repéré le chemin le plus rapide pour aller à la clinique! On est prêts je vous dis!

Numéro 1, quant-à-lui, nous parle beaucoup de quand le bébé sera là. Il se réjouit de devenir grand-frère, de pouvoir jouer avec le bébé, et de pouvoir l’emmener avec lui à la crèche. C’est adorable et j’espère vraiment qu’il sera dans le même état d’esprit lorsque son petit frère ou sa petit soeur sera vraiment là… On a réellement essayé de le préparer à l’arrivée de ce bébé en douceur, et on espère de tout notre coeur que tout se passera bien.

Bon, si tu n’entends plus parler de moi par ici ces prochains jours, c’est peut-être qu’une entité suprême m’a entendue et a poussé ce bébé vers la sortie…
Et si toi aussi tu es enceinte jusqu’aux yeux en ce moment, je t’envoie force et courage! On peut et on va le faire! Je ne sais pas quand ni comment, mais on va y arriver!

A bientôt
Emilie

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply Picou 21 juillet 2017 at 11 h 41 min

    Bon courage pour cette dernière ligne droite! tellement hors du temps cette petite période « juste avant », on a hâte on n’en peux plus mais en même temps on voudrait en profiter encore un peu ;o)

    • Reply Emilie 26 juillet 2017 at 10 h 49 min

      Hello Picou! Alors je serai certainement nostalgique après…mais là tout de suite j’ai juste envie qu’il sorte!!! 😂

    Laisser un commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :