Du temps pour soi

As-tu déjà eu ce besoin de t’éloigner? De prendre tu temps pour toi, et UNIQUEMENT pour toi? Ce besoin de partir pour mieux revenir?

L’arrivée de notre deuxième enfant, il y a 7 mois, a été un véritable tsunami. D’un côté tout est plus facile, car on connaît déjà les bons gestes, on anticipe les réactions de bébés, on sait à quoi s’attendre.

Et d’un autre côté, on se retrouve à gérer 2 enfants en bas âge. Et ça, crois-moi, c’est loin d’être facile. Il faut s’occuper du petit, tout en continuant de consacrer du temps au grand.

Du temps pour soi

Il faut apprendre à faire une multitude de choses à la fois. Certaines choses simples du quotidien, que tu réalisais les doigts dans le nez avec un seul enfant, deviennent des moments de stress quand tu dois les faire avec 2 enfants.

Et toutes ces petites choses du quotidien t’épuisent. Les nuits entrecoupées n’aident évidemment pas. Ajoute à cela les virus de l’hiver qui ne nous ont pas lâché depuis 3 mois…et tu te retrouves avec une cocotte-minute sur le point d’exploser!

Il y a 3 mois, alors que j’avais encore un nain accroché à mon sein plusieurs fois par jour, j’ai dit à mon homme: « Quand j’aurai fini d’allaiter Numéro 2, je veux partir seule en week-end ». Besoin de souffler. Papa Noël m’a entendue et m’a offert un séjour dans un hôtel avec spa (ouai je sais il est cool Papa Noël, et hyyyyyper sexy en plus!).

Et le weekend dernier, je suis partie. C’était le bon moment. J’en avais besoin. J’étais fatiguée. J’attrapais toutes les maladies qui traînaient depuis plusieurs semaines. J’avais besoin de repos.

Vous aimerez aussi :  Je chouine

Et pourtant, le moment venu, difficile de partir. Numéro 2 était malade. Moi aussi, encore. Je culpabilisais à l’idée d’aller me payer du bon temps, les doigts de pieds en éventail au bord de la piscine, alors que l’Homme devrait s’occuper des petits qui étaient mal en point. Je me trouvais égoïste.

Et puis le vendredi est arrivé, jour du départ. J’avais mal depuis 2 jours, j’ai donc réussi à dégoter un rdv chez le médecin à 9h du matin, qui me diagnostique une angine à streptocoques. Allez hop, sous antibios pendant une semaine! Ras-le-bol de tous ces virus! Je n’ai pas envie de partir, mais si je ne le fais pas, je vais passer 2 jours au lit à la maison. Alors, je me mets un coup de pieds aux fesses, et je file prendre mon train. J’ai besoin de récupérer. Loin d’eux. Besoin d’être au calme.

J’arrête de culpabiliser, je décide d’être égoïste, de ne pas penser à mon homme et à mes enfants, mais de penser à moi d’abord! Et tu sais quoi? Ca fait du bien d’être égoïste! Est-ce que c’est facile? Non! Mais je pense que c’est nécessaire parfois.
En tant que parents, on fait passer nos enfants d’abord. Toujours. Mais pour que nos enfants soient bien dans leurs baskets, ils ont besoin que leurs parents le soient eux aussi! Et pour ça, il faut prendre du temps pour soi: faire des choses qu’on aime, faire des choses qui nous font du bien, faire des choses qui nous évitent de péter un câble!

Vous aimerez aussi :  Quelques idées pour un calendrier de l’Avent fait maison

C’est avec ce mantra dans la tête que j’ai sauté dans le train! J’ai fait du tourisme. J’ai flâné. J’ai pris le bateau. J’ai lu. Je me suis relaxée au spa. J’ai mangé CHAUD. J’ai fais pipi SEULE. J’ai dormi. BEAUCOUP. J’ai regardé des séries. Bref, je n’ai RIEN fait. Rien de productif. Rien rangé. Rien nettoyé. Je ne me suis occupée de PERSONNE.

Et ça m’a fait du bien. Cela a rechargé mes batteries. Cela a fait du bien à mon corps, mais surtout à mon esprit! Cette bulle hors du temps, déconnecter de la réalité pendant 2 jours, c’était ce dont j’avais besoin.

Est-ce que j’ai pensé à mon homme et à mes enfants? Oui beaucoup. Est-ce qu’ils m’ont manqué? Evidemment.

Et je les ai vus qui m’attendaient sur le quai de la gare, un bouquet de fleurs à la main, un grand sourire sur leur visage. Du soulagement sur celui de l’Homme…qui avait peur que je ne rentre pas!

Et je me suis dit qu’il fallait parfois savoir partir. Partir pour mieux revenir.

Prenez soin de vous les mamans et les papas!

Bises
Emilie (qui a encore la peau toute fripée des heures passées au spa…)

3-1
3-1
4-1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *