J’ai mangé dans un 3 étoiles Michelin: Le Restaurant de L’Hôtel de Ville à Crissier

J’ai récemment eu la chance d’être invitée à passer une soirée à l’Hôtel de Ville à Crissier, en Suisse. Ce restaurant, dont la renommée n’est plus à faire, est l’un des 3 établissements ayant obtenus la distinction suprême en Suisse.

Autant vous dire que je sautillais d’impatience à l’idée d’aller manger dans cette antre de la gastronomie. Ce n’est pas franchement ma cantine habituelle, en l’occurrence Hello Fresh en ce moment !

3 étoiles Michelin

Ce dîner s’est présenté de manière un peu particulière puisque j’ai mangé à la table de parfaits inconnus. Non, ce n’était pas un speed dating, ni une expérience sociale (même si on s’est un peu posé la question un moment donné ^^). En fait, j’ai gagné à un tirage au sort organisé pour les 10 ans du site communautaire Qoqa.ch. Qoqa, bien connu pour son concept innovant, mais également pour ses défis délirants, a joué la carte de la générosité, et remercié 240 clients en leur offrant une soirée à L’Hôtel de Ville de Crissier. 4 repas on été organisés, et je me suis donc retrouvée avec une soixantaine de Qoqasiens pour un dîner inoubliable. Nous n’avions aucune info sur le déroulement de la soirée, ou sur le menu qui allait nous être présenté. Et pour tout vous dire, je pense que jusqu’au dernier moment, on s’est tous un peu demandé si on allait réellement manger à L’Hôtel de Ville…

L’éveil des sens

A 19h, nous avons été invités à entrer. La salle à manger est intimiste et la moquette si épaisse qu’on aurait envie d’y courir à pieds nus. Il s’en est fallut de peu, mais je me suis retenue. J’ai laissé mes orteils à l’étroit dans mes chaussures à talons, et j’ai pris la coupe de champagne qu’on me tendait. Un aimable serveur est venu me resservir du champagne deux fois, et à sa troisième tentative, j’ai poliment décliné en essayant de me réserver un peu pour la suite. Et quelle suite…!

Nous nous sommes installés au hasard, 10 convives par table. Le Maître d’Hôtel est venu nous annoncer le menu. Il a annoncé tellement de plats que j’ai uniquement retenu caviar, homard et agneau. Oui, le champagne me fait avoir une mémoire sélective un peu snob… Après nous avoir servi un verre de vin blanc (car bon, faudrait pas risquer qu’on meurt de soif…), le premier plat est arrivé. 10 serveurs ont déposé en même temps les 10 assiettes devant nous. L’énoncé disait « Délicat consommé refroidi de Tomate Rose de Berne aromatisé basilic-avocat ». Quelqu’un à la table a regardé cette magnifique assiette, puis a dit « ouai, c’est un gazpacho quoi! ». On a bien ri, la glace était rompue, et on a alors commencé à faire connaissance avec les autres convives dans une ambiance bien sympathique.

Vous aimerez aussi :  J’ai testé: La préparation pour glace de Dr. Oetker {sans sorbetière}

Les plats, plus exquis et élaborés les uns que les autres, se sont succédés. Je ne suis pas une connaisseuse éclairée. Je suis gourmande et un peu gastronome. J’aime manger dans de bons et beaux restaurants, mais je ne suis pas une habituée de la grande gastronomie. Et c’était la première fois que je mettais les pieds dans un 3 étoiles Michelin. Alors si je devais vous décrire ce que nous avons mangé, je dirais que j’ai découvert des produits et des saveurs que je ne connaissais pas jusque là. Les plats étaient savoureux et raffinés, et chaque nouveau plat apportait un nouveau moment de surprise et d’enthousiasme. J’avais un peu l’impression de faire partie du jury de Top Chef en disséquant et commentant chaque coup de fourchette.

Le sommelier avait sélectionné deux vins blanc et un vin rouge pour accompagner notre épopée gustative. Les serveurs avaient une fâcheuse tendance à remplir mon verre en approche furtive à chaque fois que j’étais occupée à discuter avec un de mes voisins de table… J’ai donc bu un peu plus que de raison, mais le vin faisait partie intégrante de cette expérience culinaire, et nous l’avons savouré au moins autant que les éléments solides qui nous ont été servis.

Le bal des serveurs

Aller dans un restaurant gastronomique c’est bien sûr déguster un repas exquis élaboré par un grand chef. Mais c’est également profiter d’un service hors pair. Les serveurs, sommeliers, maître d’hôtel, qui nous ont accueillis et chouchoutés toute la soirée, l’on fait d’une main de maître. Imaginez une table de 10 personnes, dont s’approchent 10 serveurs d’un pas martial, posent les assiettes au même moment, et déclochent les 10 assiettes en même temps. C’est une expérience géniale! Chaque plat nous a ensuite été énoncé et expliqué.

Vous aimerez aussi :  J’ai testé: La Petite Salamandre – La revue nature pour les enfants

Les verres n’étaient jamais vides. Vous n’avez pas le temps de demander quelque chose que le serveur a anticipé votre demande et est déjà venu vous servir.

J’ai particulièrement apprécié l’humour très british des serveurs. Des petits blagues bien placées tout en restant concentrés sur leur travail.

Avec les salutations du Chef

A la fin du repas, le nouveau Chef Franck Giovannini, qui a succédé à Benoît Violier, est venu nous saluer à table. Après l’avoir chaleureusement félicité, nous avons essayé de luis soutirer quelques secrets de fabrication. Je devrais certainement réussir à reproduire son oeuf en chemise…enfin après quelques années d’entraînement!
Nous avons également eu la chance d’aller visiter les cuisines avant de partir. Et de rêver de manger à la Table du Chef…peut-être lors de notre prochaine visite, qui sait!


Lors de notre départ, on nous a remis une copie du menu, ainsi qu’un petit pot de confiture d’abricot. Histoire de faire durer l’expérience et de régaler nos papilles au petit-déjeuner…

J’avais des a priori sur ce genre d’établissement. J’avais imaginé quelque chose de très (trop!) guindé. Mais l’ambiance, comme la tenue, était détendue et conviviale. J’ai apprécié d’y manger avec d’autres personnes qui, comme moi, n’étaient pas des habituées de ce genre d’endroits. Nous avons passé une excellente soirée. J’ai évidemment bien mangé, bien bu, et j’ai eu la chance de profiter d’une excellente compagnie.

Je ne peux que remercier Qoqa et la brigade de l’Hotel de Ville de Crissier de m’avoir fait vivre ce joli moment.

Et vous, vous avez déjà mangé dans un 3 étoiles Michelin? Vous avez apprécié l’expérience?

A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *