Je chouine

J’ai bientôt 2 ans, et mon activité préférée c’est chouiner. Oui tu sais, le chouinage (ça se dit?) de compet’, le chouinement (re-ça se dit?) répétitif et quotidien. 24heures sur 24, 7 jours sur 7.

Je ne trouve pas mon doudou → Je chouine

Je trouve mon doudou → Je chouine quand même

J’ai soif → Je chouine

J’ai faim → Je chouine

J’ai sommeil → Je chouine

Je dois me laver les dents → Je chouine

Je dois aller me coucher → Je chouine car je voulais continuer à me brosser les dents…

Il faut mettre les chaussures → Je chouine

Maman me met les baskets vertes → Je chouine car je veux mettre les chaussures beige

Je n’ai ni soif, ni faim, ni sommeil. Je joue tranquillement. Tout va bien dans le meilleur des mondes. Et soudainement → Je chouine.

Vous l’aurez compris, nous sommes dans une « phase ». Car oui, dans le monde de la maternité, lorsque ton enfant est chiant on dit que c’est une « phase ». Ce sont des « phases » par lesquelles chaque enfant doit passer. C’est bon pour son développement paraît-il. Hmm. Ouai, m’enfin si il pouvait se développer sans chouiner ce serait tout aussi bien, non?

Le pire c’est que N°1 cache bien son jeu. Il ne chouine pas en société. Evidemment que non, car sinon il perdrait son étiquette d’enfant parfait. Il chouine sournoisement. A la maison. A l’abri des regards extérieurs.
Comme ça je passe pour une schizo. Je passe pour une mère totalement dépassée dès que j’ose me plaindre, dès que j’ai l’air un peu fatiguée…

Vous aimerez aussi :  J’ai reçu une lettre

Bref, N°1 est médaille d’or du chouinage furtif. Et chez vous, des champions du monde aussi? Rassurez-moi – ils arrêtent un moment avant de recommencer à l’adolescence, hein?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *